Bienvenue sur le site du Club Concorde - AIACC

Août 2021

Le 30 août 1991, il y a 30 ans, le commandant Joseph Robin effectue sa dernière traversée de l’Atlantique aux commandes d’un Concorde. Ce sera le point d’honneur d’une carrière aéronautique particulièrement remplie et brillante…

En 1948, à tout juste 17 ans, alors qu’il accompagne un camarade qui souhaite débuter une carrière dans l’Armée et qu’il attend dans le couloir du centre de recrutement, un officier lui demande : "Et toi, ça ne te dirait pas de devenir pilote ?" Joseph s’inscrit, sans y croire vraiment, l’idée est trop belle ! Quelques mois plus tard, le contrat avec l’Armée de l’Air est signé pour 5 ans.

L’avion d’apprentissage est le Stampe SV-4. Puis, comme il est l’un des meilleurs, c’est la chasse avec le North American T-6, les Morane-Saulnier 472 et 475 Vanneau et enfin le monoplace Spitfire : Joseph fait ses classes dessus, ce sera son premier avion "à lui".

Viennent ensuite le Lockheed T-33, le De Havilland Vampire et enfin, en Extrême-Orient, le Grumman F8F "Bearcat". "C’est avec Concorde, l’avion qui m’a procuré le plus de bonnes sensations…" avoue-t-il avec un sourire qui ne trahit pas sa pensée (cet avion avait en effet un rapport poids-puissance qui donnait au pilote un réel plaisir de piloter).

Mais, à 24 ans, Joseph se sent avant tout pilote plus que militaire et ressent le besoin d’être encore plus près des avions. Il s’inscrit à l’examen d’entrée d’Air France et, reçu, il débute sa carrière sur Caudron C455-Goéland et Douglas DC-3, le fameux Dakota.   

Il passe avec aisance les qualifications sur Lockheed Constellation et Super-Constellation puis, durant l’hiver 64, il passe à la Postale et devient Commandant de Bord sur Caravelle. Retour chez Air France, avec les qualifications sur B707 et B747. Fin 1984, la fatalité se manifeste sous forme d’un coup de fil inespéré: "si vous le souhaitez, vous pourrez bientôt postuler pour un stage Concorde". Joseph a du mal à y croire ! Quelques temps après il est finalement retenu, le stage se déroulera à Toulouse, il durera près de 4 mois pour se terminer par des vols d’essai, à Shannon, en juillet 1986…     

L’objectif de Joseph est maintenant atteint, piloter la "Formule 1 des airs…".

L’avenir lui réservera encore quelques bonnes surprises et notamment "son" tour du Monde, en 1987, au départ de Dallas…

Voilà tout simplement une vie de pilote basée sur le calme et la discrétion, valeurs que l’on ne retrouve que chez les gens de qualité.

Merci, Monsieur Robin…

Joseph Robin nous a quittés le 7 octobre 2015 pour rejoindre ce ciel qu’il aimait tant. Il avait 84 ans…

 


Le Club Concorde rappelle à ses passionnés de philatélie que, désormais, les nouveautés
sont signalées et illustrées au fur et à mesure de leur émission.

Pour accéder directement à cette rubrique cliquer ICI

Vous voulez rejoindre le Club Concorde ? Rien de plus simple, rendez-vous à la rubrique [Rejoignez-nous] pour télécharger le bulletin d'adhésion.


© AIACC 2000 - 2021